Pèse-lettres Brevet de janvier 1849

VENDU

Pèse-lettres ou balance postale suivant la demande de brevet du 15 janvier 1849 du fondeur René GUERIN. Entièrement démontable et destinée au grand public, cette balance répond, selon son inventeur, aux besoins de la réforme postale d’aout 1848 mise en application en janvier 1849

Description

Pèse lettres du fondeur de métaux parisien René GUERIN. Le 15 janvier 1849, il dépose une demande de brevet d’invention pour une balance de pesage des lettres « D’après l’application de la nouvelle loi sur la poste« .

A l’instar de l’Angleterre, la France adopte le 24 aout 1848 le projet de loi supprimant la taxe du courrier à la distance. L’application de cette réforme postale, au 1er janvier 1849, introduit le timbre poste, taxe d’affranchissement en fonction du seul poids du courrier. Un marché se crée celui de la balance postale ou pèse-lettres. L’instrument permet à chacun de peser son courrier, de l’affranchir et de le poster sans passer au guichet postal. Conscient de l’importance de cette réforme et de l’opportunité économique qu’elle offre, René GUERIN, fondeur de métaux à Paris écrit en janvier 1849 : « le pesage des lettres est devenu une question fort importante, qui fait évidemment le sujet de recherches de divers instruments propres à effectuer cette opération. J’ai cru devoir aussi m’occuper de cette question, principalement sous le point de vue de l’exactitude et de l’économie,…« . Il crée donc une balance postale entièrement démontable et destinée au grand public. Pour l’inventeur, ses balances sont « à la fois très précises, très sensibles et en même temps très économiques« . Le modèle proposé est son principal et premier brevet. Il est destiné aux lettres simples de moins de 15 grammes. Il soumet le 14 février 1849, un certificat d’addition à son brevet pour une balance postale où le plateau est en haut et le pesage permet des envois jusqu’à 200 grammes.

Source : archives Institut National de la Propriété Industrielle (INPI)

L’ensemble se compose :

  • d’une boîte en bois vernis ( ≈ 160 x 110 x 30 mm) au couvercle coulissant avec glissière pour accueillir la balance
  • D’un cadran en métal avec graduations. Les graduations encore visibles 7, 5 et 15 grammes délimitent des tranches de poids en vigueur du 1er janvier 1849 au 31 décembre 1861.
  • Un plateau ou pose lettres ( Ø 85 mm ) en cuivre avec les mentions : « PESE LETTRES / GUERIN / BREVET DE QUINZE ANS / EMPLOYE PAR L’ADMINISTRATION GLE [GENERALE] DES POSTES / FABQUE {FABRIQUE] 66 R.[UE] DES MARAIS S[AIN]T MARTIN A PARIS
  • Une tringle recourbée

L’instrument présente des défauts et usures. Nous signalons notamment fendillements du bois du couvercle et du dessous de la boîte. Plateau présentant des déformations. Usures importantes des graduations du cadran.

Informations complémentaires

Poids 0.5 kg

Vous aimerez peut-être aussi…