Edmond FAURE et le Pont Transbordeur de Bordeaux

35.00 

Edmond FAURE (1840-1925), négociant et armateur bordelais, investit dans la construction du Pont Transbordeur de Bordeaux

1 en stock

Description

Certificat provisoire d’action au nom d’Edmond Faure pour la société du pont à transbordeur de Bordeaux.

En 1891, l’étude d’un nouveau moyen de franchissement de la Garonne est décidée par le Maire de Bordeaux. Son adjoint, Charles Cazalet fonde en 1893 « LA SOCIETE du PONT A TRANSBORDEUR DE BORDEAUX » afin de promouvoir et financer ce projet. Il devait relier les quartiers des Chartrons et de la Bastide.  Ce nouveau type de pont est  l’œuvre de l’ingénieur et industriel français Ferdinand Joseph Arnodin (1845- 1924). En septembre 1910 , le Président de la République Armand Fallières pose la première pierre du pont à transbordeur de Bordeaux.  Bien que les deux pylônes soient terminés, la structure métallique reste inachevée. En 1938, le maire, Adrien Marquet, abandonne le principe du pont à transbordeur. Les pylônes existants seront détruits par les autorités allemandes en 1942. Aujourd’hui,  le pont transbordeur de Rochefort, ou pont transbordeur de Martrou, est le seul encore en activité en France.

Edmond FAURE (1840-1925) appartient la dynastie bordelaise « Faure frères« . Les Faure sont une famille, de négociants et d’armateurs bordelais, très active de 1790 aux années 1930 dans le commerce des denrées coloniales en provenance de l’océan indien et des Antilles.

Certificat (320 x 285 mm) imprimé au numéro 69 et daté au recto du 16 janvier 1911. Au verso, la Banque de Bordeaux certifie le versement le 27 juin 1913 de la somme de deux cent cinquante francs par Edmond Faure.

Document qui présente trois plis dans le sens de la largeur et salissures.

Informations complémentaires

Poids 0.250 kg

Vous aimerez peut-être aussi…